≡ Menu

Puisque la majorité des sociétés ne peuvent se permettre des investissements considérables à la construction de la marque, elles se tournent de plus en plus vers les réseaux et médias sociaux.

Un dosage judicieux des activités de commercialisation traditionnelle et contemporaine fera également l’objet d’une réflexion stratégique pour identifier les activités les plus rentables le tout, selon les capacités financières de l’entreprise.

L’évaluation des coûts devra tenir compte notamment des marchés ciblés, de votre positionnement actuel face à la concurrence, de la perception des clients à l’égard de votre marque, et de la relation de confiance que vous avez développée avec ceux-ci.

Outre la reconnaissance de la marque, se rapprocher de ses clients restera toujours l’objectif premier pour augmenter les profits et ainsi créer de la richesse.

Faire des affaires avec des gens 

Hier la vente était une activité sociale, aujourd’hui elle est encore une activité sociale, demain, elle sera toujours une activité sociale.  La question à se poser maintenant est comment intégrer les activités de développement des affaires à l’univers de la Vente 2.0.

La vente sociale consiste à intégrer les technologies du web 2.0 aux stratégies traditionnelles de la vente. Les réseaux sociaux vous aident à rejoindre vos clients et futurs clients là où ils sont.

Toutefois les réseaux sociaux vous permettent de prendre votre place dans la nouvelle sphère des communications dites sociales. Les réseaux sociaux représentent des lieux de rencontres et d’échanges dans le cyberespace. Si l’entreprise souhaite être reconnu comme l’expert dans son domaine, elle doit engager la conversation et affirmer sa présence dans les réseaux sociaux. Sachez que vos concurrents ont compris.  N’en tient qu’à vous de prendre position, sans quoi, vous serez perçu comme « passé date » ou simplement comme entreprise transactionnelle.

Le développement d’une stratégie de vente payante et la priorisation des activités de vente 2.0 exigent une planification « au quart de tour ».

Considérons maintenant comment les meilleurs vendeurs intègrent les réseaux sociaux dans leur plan de vente :

La confiance se gagne entre individus.  Votre entreprise est secondaire à l’esprit de vos clients.  Vos clients considèrent plus important de développer une relation de confiance avec les gens avec qui ils transigent. L’erreur la plus courante commise par nombre d’entreprises est de se lancer sur ces nouveaux médias sans trop savoir préparer une stratégie globale, des objectifs clairs et les moyens d’en évaluer les résultats.

Faire connaître votre entreprise, se créer une image de marque ou s’établir une renommée dans un domaine spécifique sont des buts très différents. Les stratégies pour y parvenir seront donc élaborées autrement pour chacun de ces objectifs. Il ne faut jamais perdre d’esprit que les médias sociaux ne sont que des outils, au service de la stratégie de communication. La stratégie « Social Media » doit plutôt faire partie d’un plan de communication global, sans totalement rejeter les actions marketing classiques.

Le ROI (retour sur investissements) des médias sociaux est à prendre en compte sur le long terme et sans ces objectifs il sera difficile de dire si la stratégie mise en place est payante ou non ou si elle doit être revue et modifiée.  Donc, réfléchir à sa stratégie web 2.0 est un « must » afin de mettre en place de meilleurs outils, des procédés plus efficaces.